Google+

Zoom sur D-raft

Le 13-12-2016 00:00:00

Thibaut Rouquette, diplômé Polytech Montpellier en 2013 nous présente aujourd’hui la société D-RAFT dont il est associé, société fondée en juillet 2015.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Diplômé Informatique et Gestion en 2013 puis en Management Général avec l’IAE d’Aix-Marseille, j’ai été très actif pendant la durée de mes études vis à vis de la création d’entreprises innovantes et la gestion d’innovation en général.

Début 2014, je suis parti sur Londres pour démarrer la Filiale FinTech de Startupbootcamp (un des plus gros accélérateurs de startups au monde). En tant que premier employé, j’ai eu la chance de participer à une croissance phénoménale : de 4 personnes dans un bureau à Londres à plus d’une centaine de personnes impliquées sur Londres, New York et Singapour en moins de 18 mois. J’ai pu rapidement gérer d’important programmes d’innovation (collaboration avec startups et intrapreneuriat), notamment pour la Lloyds Banking Group.

  • Qu’est-ce-que D-RAFT  ?

D-RAFT est une société experte dans la collaboration entre les grands comptes et les startups / scaleups et PMEs innovantes.

Nous créons des espaces physiques (tel que The Heart Warsaw qui ouvre en Janvier 2017, au 38ème étage de la nouvelle tour d’affaire Warsaw Spire) et virtuels pour réduire le fossé entre les deux types d’acteurs dans nos économies.

La société a officiellement été enregistrée en Juillet 2015 (après une année de maturation du concept) et je suis devenu associé en Septembre 2015.

Nous travaillons avec de nombreux clients Grands Comptes tels que MasterCard, BNP Paribas (sièges français et polonais), le Groupe Accor (Orbis en Europe de l’Est), ING, Microsoft ou encore Hewlett Packard Enterprise.

  • Comment-vous est venue l’idée ?

L’idée vient du PDG, Tomasz Rudolf. Il a été pendant plus d’une décennie consultant en gestion de l’innovation au sein des grands comptes. Bien qu’une organisation efficace permette de bonne capacité d’innovation en interne, il s’est rendu compte que faire appel à des acteurs externes et travailler avec des startups était stratégiquement essentiel pour la survie et croissance d’un grand compte.

En inspiration, il regardait les modèles implémentés aux quatre coins du monde, dont Startupbootcamp sur Londres.

  • Comment ça fonctionne ?

La forte croissance que nous connaissons actuellement (une vingtaine d’embauches en moins d’un an) apporte quelques changements puisque nous augmentons notre panel d’offres.

Cependant, les trois offres historiques que nous avons sont :

  1. Le Corporate Club, qui réunit régulièrement un grand nombre de cadre exécutifs d’Europe Centrale et de l’Est pour échanger sur des problématiques d’innovation
  2. Les Programmes, qui réunissent par thématique des experts d’une même industrie et avec un intérêt commun (ex: Cyber sécurité pour les services financiers) et des scaleups d’Europe et Israel pour travailler ensemble
  3. L’Executive Startup Search, où nous définissons les besoins spécifiques en innovation d’un grand compte et présentons un groupe d’entreprises innovantes qui pourraient répondre à ces besoins

Le succès de tout projet est lié d’une part à notre expertise interne (notre équipe d’analystes et de management ainsi que les technologies que nous utilisons) et nos relations avec les écosystèmes startups du monde entier (capitaux-risqueurs, accélérateurs, incubateurs…) qui nous offre une excellente visibilité pour dénicher les meilleures entreprises à fort potentiel de croissance.

  • Quels ont été les principaux obstacles et comment avez-vous réussi à les surmonter ? 

Certains obstacles essentiels tels que la création d’une marque forte et la recherche des premiers clients ont été essentiellement surmontés par les fondateurs.

De mon côté, les obstacles ont été plus organisationnels et opérationnels. Lorsque j’ai rejoint D-RAFT, nous avions une petite équipe expérimentée mais tout à construire et nos premiers gros clients à gérer. 

Grâce à mon expérience à Londres où j’ai pu évaluer des milliers de startups et mon background informatique, nous avons rapidement mis en place de nombreux outils informatiques et une méthodologie de gestion de projet inspirée de SCRUM.

Le prochain obstacle à surmonter et de continuer à croitre et de gérer cette croissance en continuant d’embaucher les meilleures recrues possibles et conservant une excellente culture d’entreprise.

  • Quels sont vos objectifs de développement ?

Le lancement de The Heart Warsaw est au cœur de notre développement actuel. Nous avons une longue liste d’attente d’entreprises qui souhaitent avoir des bureaux et une grande partie des acteurs innovation en Europe Centrale qui nous observe.

Les prochaines étapes de développement sont une internationalisation et la création de nouveaux espaces d’innovation plus grands et avec encore plus d’impact.

  • Et si c’était à refaire, que changeriez-vous ?

Aujourd’hui, je ne changerai rien. Peut-être que la réponse sera différente dans quelques années avec un peu plus de recul.

  • Un mot pour les diplômés et étudiants du réseau Polytech ?

Pour les diplômés : nous devons nous inspirer des meilleures écoles de commerces et universités du monde pour collectivement grandir la valeur de notre réseau – partager nos parcours, offrir des stages, mentorer les étudiants, représenter l’école à l’international ou dans nos réseaux d’entreprises…

Pour les étudiants : profitez de ces années d’études pour vous donner à fond et ne négligez pas la préparation à la vie pro. Le réseau Polytech permet de trouver et de se créer des opportunités énormes. Peu importe si vous pensez savoir exactement ce que vous voulez faire ou non : explorez, explorez, explorez ! Allez aux événements pro seul ou en équipe, allez chercher des super stages pour confirmer ou infirmer ce que vous aimez faire ou ne pas faire et rappelez-vous que la vie pro est un long marathon sur lequel nous pouvons changer mainte fois de routes.

Mes amitiés au Réseau. Thibault Rouquette